Le chauffage aux pellets: climatisation de l’avenir

Le chauffage aux pellets : climatisation de l’avenir

La plupart des ménages optent pour le chauffage aux pellets à cause de l’inflation permanente des prix du gaz et de l’huile. Appliqué depuis des années, l’usage de ce combustible bio devient de plus en plus répandu en matière de chauffage. Découvrez le chauffage aux pellets dans cet article.

Le chauffage aux pellets

Généralement connus sous le nom de granulés de bois, les pellets sont des combustibles provenant des sous-produits de la première transformation du bois. Il en existe plusieurs types sur le marché. Des appareils spécialisés sont utilisés pour ce système de climatisation.

Ses bénéfices pour les consommateurs

– Un prix attractif

Le chauffage aux pellets est le moins cher sur le marché. C’est l’un de ses atouts. Son prix accroît rarement par rapport aux autres énergies. Depuis ces dernières décennies, le prix du granulé de bois est resté stable. En choisissant ce système, vous ne craignez pas les fluctuations tarifaires des combustibles fossiles.

– Son efficacité

Qu’il s’agisse d’une chaudière ou d’un poêle, le rendement du chauffage aux pellets est considérable. Relié à un circuit hydraulique, ce système peut chauffer l’endroit où il est placé et d’autres pièces en même temps. Ainsi, optez pour le chauffage à pellet si vous recherchez un moyen de chauffage à la fois efficace, confortable et économique.

– Facilité d’installation

Avec le chauffage aux pellets, les consommateurs peuvent aussi bénéficier d’une facilité d’installation. Étant donné que les pellets ont une densité énergétique plus élevée que celle des bûches ou des plaquettes forestières, vous n’avez pas besoin d’avoir un immense entrepôt pour leur stockage.

Les avantages de ce système pour l’environnement

– CO2 restreint

Le diagnostic carbonique du pellet démontre qu’il est extrêmement écologique. Lors de la combustion, le granulé de bois exhale du CO2. Canalisées par les arbres durant leur croissance et équilibrées par le carbone, ces émissions de CO2 sont réduites à 90 %. Ainsi, comparé aux autres énergies non-renouvelables, le pellet ne dégage que peu de gaz à effet de serre. C’est certainement la raison qui pousse beaucoup de ménages à se tourner vers ce système de chauffage.

– Une combustion saine

A condition que le bois soit bien traité et que son taux d’humidité soit réduit à moins de 10 %, la combustion des installations ne sera que saine, propre et inodore. Ce combustible est même qualifié de « flamme verte », pour la simple raison qu’il dégage moins de polluants dans l’atmosphère.

Le déboisement n’est pas nécessaire pour fabriquer des granulés de bois. Les déchets agricoles ou les déchets provenant des scieries suffisent pour en obtenir.