La chaudière à vapeur, l’ « ancêtre » du chauffage

La chaudière à vapeur est une ancienne technologie de chauffage à convection, datant de plus de 200 ans. Même si actuellement elle n’est plus la première option en matière de chauffage, elle a fait ses preuves durant ces deux derniers siècles. Nous rédigeons cet article dans le but de vous faire connaître un peu plus sur les modes de fonctionnement de cet élément important du système de chauffage d’antan.

Pour que vous puissiez vous faire une idée simple, une chaudière à vapeur ’est la tante de la chaudière à eau chaude, mais en plus jeune. Tous deux fonctionnent de la même façon, sauf que celle à vapeur est devenue « moins efficace ». En effet, elle nécessite beaucoup plus d’énergie (combustible) pour un rendement assez moyen. La chaudière à vapeur repose également sur un dispositif de convection émettant de la chaleur dans chaque pièce. Elle est équipée d’un grand radiateur en fonte au lieu d’un appareil de convection en acier ou en plinthes.

En quelques mots, une chaudière à vapeur fonctionne comme une bouilloire à thé. Lorsque l’eau chauffe à ébullition, elle crée une pression. Elle utilise cette pression pour déplacer la vapeur dans le système de tuyauterie.

 

Les principaux composants d’une chaudière à vapeur

Pour connaître un peu plus le mode de fonctionnement de la chaudière à vapeur, nous allons voir les principaux éléments qui la composent.

La tuyauterie

La chaudière à vapeur est généralement constituée d’un ou de deux tuyaux de conduite. Cela emprisonnera les condensats dans le radiateur. L’utilisation de ce type de système était plus courante à l’époque en raison de sa simplicité et de son faible coût de construction.

Le fonctionnement est très simple, un système monotube utilise la même tuyauterie à la fois pour fournir de la vapeur à un radiateur et pour collecter l’eau de la condensation. Cependant, le système a ses limites : vous ne pouvez pas contrôler ni fermer individuellement les radiateurs.

L’autre faiblesse de ce système est également sa capacité limitée à fournir des volumes plus élevés de vapeur (et donc de chaleur). De ce fait, même si le système monotube était peu coûteux, il n’est plus couramment utilisé.

Les valves d’air

Les vannes (ou valves d’air) se trouvent sur les radiateurs. Elles servent de propulseur d’air pendant un cycle de chauffage. Cette « respiration » émet des bruits de sifflement qui caractérisent un système de chaudière à vapeur.

Les vannes d’air des radiateurs pour systèmes à conduite unique sont disponibles en six tailles différentes. Cela permet à l’air de s’échapper du radiateur à différentes vitesses, nécessaires pour équilibrer le système. Pour cela, vous devez régler le débit de vapeur fourni aux radiateurs avec les vannes d’alimentation et d’air de ventilation, de manière à ce que chaque radiateur produise une chaleur adaptée à la pièce à chauffer. Les grandes vannes sont généralement utilisées au bout des longs conduits et dans les pièces froides. Les bouches d’aération plus petites sont utilisées plus près de la chaudière à vapeur et dans les pièces équipées d’un thermostat.

Les chaudières à double tuyau (utilisé actuellement sur les chaudières à eau chaude), comportent une conduite d’alimentation séparée pour les radiateurs. Elles sont également munies d’une conduite de retour qui va servir de liaison avec les radiateurs. Les bouches d’aération sont uniquement installées sur la tuyauterie vers et depuis la chaudière à vapeur, mais pas sur les radiateurs. La vapeur monte ainsi du côté alimentation du radiateur et fait sortir l’air et le condensat par le côté retour.

Les contrôleurs

La chaudière à vapeur a des commandes de base pour protéger la sécurité et le bon fonctionnement du système, y compris les éléments suivants :

  • Manomètre et régulateur, qui surveillent la pression et ferment l’alimentation en combustible de la chaudière en cas d’excès de pression.
  • Soupape de décharge de température et de pression, qui libère de la vapeur si le manomètre / régulateur tombe en panne et que la pression augmente dangereusement.
  • Voyant de niveau d’eau : c’est un tube en verre qui indique le niveau d’eau dans la chaudière.
  • Coupure manque d’eau, qui ferme le système si le niveau d’eau de la chaudière est inférieur au niveau requis.

Les avantages proposés par la chaudière à vapeur

Bien que la chaudière à vapeur n’occupe plus la pole position dans le domaine du système de chauffage, il est tout de même important de connaître les avantages qu’elle propose aux utilisateurs.

  • Fiabilité et robustesse : avec un entretien constant et régulier, une chaudière à gaz peut durer plusieurs décennies.
  • Rendement constant, pouvant aller jusqu’à 97 % sur une plage de 30 à 100 % de la charge.
  • La chaudière à vapeur est à la fois utile et économique. Elle permet de faire des économies à la fois financières et énergétiques. En effet, elle consomme moins d’énergie.
  • Enfin, c’est également une chaudière écologique puisqu’elle ne pollue quasiment pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *